Présentation et petit historique de l'AFAC

Fondée en 1929 par quelques amateurs ferroviaires, l'Association Française des Amis des Chemins de fer (AFAC), regroupe tous ceux qui s'intéressent au monde du Chemin de Fer sous tous ses aspects tant en France qu'à l'étranger. Elle veut mieux informer et défendre un mode de transport moderne et irremplaçable et cependant peu ou mal connu du grand public.

Cette association a pour but de faire connaître les "secrets" du chemin de fer et à le défendre face à l'opinion et aux pouvoirs publics en insistant sur le fait qu'il constitue toujours la base d'un système de communication dans un pays évolué. Défendre le chemin de fer, et bien sûr les cheminots, n'exclut pas le devoir d'émettre quelques critiques constructives. En effet, le développement du transport individuel ne supprime pas le besoin d'un service public de transport.

Aujourd'hui, l'AFAC rassemble environ 1500 membres qui bénéficient de ses activités tant au siège parisien que dans 12 sections régionales en France ou à l'étranger. Ceux qui prennent contact avec nous, notamment lors de la journée "Portes ouvertes" organisée annuellement au siège, découvrent notre bibliothèque, source d'informations françaises et étrangères inédites pour les passionnés, mais aussi pour les chercheurs préparant une thèse ou un ouvrage historique. Ils découvrent aussi notre salle de projection et de conférence.

Et enfin, bien sûr, le plus spectaculaire de tout : nos réseaux de modèles aux échelles diverses: HO (1/87e), O (1/43,5) et I (1/32e). Remarquables réalisations, patiemment construits par nos bénévoles, ils permettent la circulation de nombreux convois exploités avec la rigueur d'un vrai chemin de fer grâce au block automatique, à l'arrêt automatique ou à l'attelage automatique. Ceci qui avait fait dire à Louis Armand, venu jadis nous rendre visite, que nous étions en avance sur la SNCF...! Sur chacun de ces réseaux, les membres de l'association peuvent faire évoluer leur propre matériel, sous réserve évidemment de compatibilité technique.

Une autre activité doit être citée : les visites d'installations ferroviaires et les voyages d'études : dépôts, ateliers, postes d'aiguillages, lignes nouvelles, etc..., en France et à l'étranger.

Dernier point : la revue Chemins de Fer. Présentée de façon agréable, de sorte que certains ont pu parler "d'édition d'art", elle parait tous les deux mois, parfois avec un certain décalage car elle est réalisée par des bénévoles spécialistes qui écrivent les articles, font les photos, redessinent les plans et schémas... Seule sa fabrication relève d'un imprimeur professionnel. Si son objet est de présenter, sans négliger l'Histoire, les réalisations les plus modernes, elle sait s'interroger sur les faiblesses de notre réseau national en n'hésitant pas à suggérer, par exemple, des moyens d'assainir sa situation financière. Elle aborde également les thèmes les plus divers du monde ferroviaire au sens large du terme.

Cela montre bien que nous ne sommes pas, comme on le croit parfois, une émanation de la SNCF dont nous saluons avec plaisir les succès tout en déplorant ses défauts.

De tous âges, nos membres (spécialistes ou simples amateurs) viennent de tous les horizons, rassemblent des "intellectuels" comme des "manuels", des "scientifiques" et même des "littéraires" plus sensibles eux au côté artistique du chemin de fer. Contrairement à une idée reçue, les cheminots n'y sont qu'en faible pourcentage (20% environ). Pourtant beaucoup aiment le chemin de fer.

Ainsi donc, en rejoignant l'AFAC, chacun peut participer à faire connaître et à défendre le Chemin de fer tout en améliorant ses propres connaissances.

Adhérez a l'AFAC !